Deux parcours professionnels, deux profils, deux projets et donc deux manières d’innover dans le bien-être au travail. Enjeu phare pour les entreprises, ce terme a le vent en poupe depuis plusieurs années. Cette notion reste cependant large et complexe à appréhender. Rencontre avec ces personnalités inspirantes qui savent comment donner du sens à leur vie et à celles des autres : Charles Merlin et Fabienne Broucaret nous expliquent comment, eux, conçoivent le bien-être au travail !

Un ministère auto-proclamé démocratise les recherches scientifiques sur l’épanouissement professionnel

Charles Merlin, Wellbeing society

Suite à une crise de sens dans son précédent travail, Charles Merlin décide de lancer dans un premier temps le ministère du bonheur, devenu plus récemment Wellbeing society. Il s’est demandé ce qu’était le bonheur au travail mais n’a trouvé aucune réponse satisfaisante.

Il s’est donc intéressé aux recherches scientifiques menées sur le sujet. Ce dernier nous confie qu’il existe de nombreuses connaissances sur la qualité de vie au travail cependant, elles sont exclusivement réservées au cadre académique et ne sont pas diffusées auprès du grand public. Son projet vise donc à combler le fossé entre le monde scientifique et les autres sphères de la société.

Pour ce faire, il propose une plateforme de contenus qui unifie, structure et démocratise ces connaissances scientifiques parfois trop complexes. En parallèle, il accompagne les entreprises en leur proposant des conseils et en organisant des formations ou des workshops.

Charles Merlin conclue en dressant un état des lieux pertinent que les entreprises peuvent avoir tendance à oublier : “Dans les entreprises libérées, on ne peut pas demander soudainement de la responsabilité ou de l’autonomie aux salariés si on ne les forme pas au préalable à acquérir ces nouvelles compétences.” Il développe son raisonnement : “Aujourd’hui, les modes managériaux changent, cela signifie que les comportements attendus des salariés doivent aussi changer. On forme à fond les managers pour qu’ils soient compétents, mais il semblerait qu’il y ait une impasse sur les nouvelles postures à adopter collectivement pour évoluer de manière positive et efficace face aux nouveaux défis.”  

Un média inédit et ludique pour le bien-être au travail 

Fabienne Boucaret, My Happy Job

Fabienne Broucaret, fondatrice de My Happy Job, a donné elle aussi une nouvelle tournure à sa carrière professionnelle. Initialement journaliste au sein d’une rédaction, elle décide de créer son média dédié au bien-être au travail en rendant les informations légères, ludiques et agréables. A l’occasion de cette reconversion, elle nous confie avoir trouvé beaucoup d’articles sur les RH ou encore sur la vie en entreprise mais très peu sur le bien-être au travail.

Une fois son propre bien-être trouvé, elle a souhaité en faire profiter un maximum de collaborateurs, parfois à la dérive. Elle s’est donc lancée !

Aujourd’hui, son site Internet offre un bel éventail de sujets liés au bien-être au travail qui tentent de prévenir certains dangers comme le burn out ainsi que de donner des clefs aux travailleurs de sorte à ce qu’ils deviennent acteurs de leur bien-être. La fondatrice indique que les articles sur le partage de bonnes pratiques sont ceux qui, en effet, fonctionnent le mieux. Sources d’inspiration, ils permettent aux lecteurs de s’identifier et de se demander ce qu’ils peuvent mettre en place de positif à l’échelle individuelle et collective.

Fabienne, elle, affectionne tout particulièrement les articles qui s’intéressent à “la question du temps et à son accélération ainsi qu’aux sociétés connectées digitales, parfois sources de stress allant jusqu’au burn out. La question de la gestion du temps est passionnante car elle touche tout le monde et est au carrefour de différentes thématiques.” Elle a d’ailleurs rédigé un livre autour de cette thématique qui s’intitule : 2h chrono pour se déconnecter.

Retrouvez dans notre précédent article les risques liés à une surexposition aux outils numériques !

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !