Objet de moqueries ou, au contraire, considéré comme un privilège, le télétravail fait polémique. Pour autant, cette nouvelle manière de travailler à distance présente des atouts incontestables

De leur domicile, de l’étranger ou d’un espace de coworking : l’important n’est pas de savoir d’les collaborateurs travaillent. Il s’agit plutôt d’envisager comment et quand ils travaillent et ce que cette liberté peut apporter à leur manière de travailler par rapport aux méthodes plus traditionnelles.

Comment pratiquer le télétravail ?

Pouvoir gérer son travail de la manière dont vous l’entendez à 100 % implique que vous pourrez effectuer ces tâches de la façon dont vous vous estimez le plus productif. Ainsi, votre créativité et votre potentiel d’innovation s’en trouveront renforcés. Le télétravail implique une auto-discipline et celle-ci peut ne pas correspondre aux standards communément admis dans la société. Certains travaillent mieux allongés, d’autres debouts ou encore par période de 30 minutes, le matin, le soir… Les possibilités sont nombreuses ! Essayer d’imposer à ces travailleurs un cadre se révèle alors contre productif. Ce qui importe, c’est qu’in fine le travail et la tâche soient effectués quel que soit l’environnement et les conditions dans lesquels vous travaillez.

Quand l’appliquer ?

S’autoriser des journées ou un rythme de télétravail implique de se soustraire du sacro-saint rythme 9h/18h. Le travail est désormais à envisager différemment ! Ce n’est plus “que vais-je faire aujourd’hui pour remplir ma journée ?” mais plutôt “qu’est ce que je vais faire de ma journée pour que je la considère productive ?” Cette approche change radicalement la façon de percevoir son activité professionnelle. Malgré tout, cette totale autonomie peut se révéler délétère : à devoir toujours être disponible pour démontrer sa fiabilité et son sérieux, la frontière est mince et le travail peut vite prendre le pas sur la vie privée…

Pourquoi ?

 Créativité, motivation, engagement sont autant de facteurs que le rythme de télétravail influencera positivement. De même, en considérant un train de vie plus flexible c’est aussi le facteur stress qui diminue, tout comme l’absentéisme et les arrêts maladies.

Le télétravail est à considérer comme un rythme gagnant-gagnant  et comme une réelle décision stratégique : l’entreprise permet à son salarié d’allier sa singularité de travail à son rythme de vie, ce qui augmente naturellement sa productivité et son engagement au sein de son organisation et ce qui favorise la marque employeur. C’est bien sur cela que veut miser l’entreprise Dell : à l’horizon 2020, le fabricant s’est fixé pour objectif d’avoir 50 % de sa masse salariale en télétravail. Qui seront les suivants ?

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !