Ce n’est plus un secret, le confinement a eu un impact considérable sur notre manière de travailler : télétravail obligatoire, chômage partiel, changements dans les relations avec les clients et les collègues, réorganisation de l’activité… Après avoir affronté tous ces changements, souvent dans l’urgence, c’est maintenant l’heure du retour au travail pour une grande partie des salariés.

Ce qui soulève à nouveau de nombreuses questions de la part des ressources humaines : Quelles sont les bonnes méthodes pour préparer ses salariés ? Sur quelles actions faut-il se concentrer en priorité ? Que peut-on craindre et surtout prévoir ? 

Pendant plusieurs semaines, nous avons échangé avec des DRH, responsables RH et responsables QVT sur leur expérience du retour au travail. Ils partagent aujourd’hui avec nous leurs conseils ! 

Vous souhaitez lire la première partie ? Par ici !

Retour au travail : par où commencer ? 

Protéger et former

La première réflexion des entreprises s’est évidemment tournée vers la sécurité. On ne le rappellera jamais assez : il était, et est encore, nécessaire mais surtout obligatoire, de permettre un retour au travail dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Cependant, s’équiper en matériel est une chose, savoir l’utiliser correctement en est une autre ! Comme nous l’explique Lydie Breton, directrice Innovation Sociale et Qualité de Vie chez Sodexo France : “la première préoccupation a été de pouvoir doter tous nos collaborateurs des nouveaux équipements pour assurer leur sécurité sanitaire mais aussi d’informer les managers des usages précis de chacun de ces équipements”. 

Communiquer sur le retour au travail

Au delà de l’application des règles et de leur mise en place, la réponse est unanime : la communication est la pierre angulaire de ce retour dans les meilleures conditions ! Formez les managers sur les messages importants à faire passer et ne lésinez pas sur les affiches dans les parties communes, les notes internes ou encore les messages de sensibilisations.

Un retour au travail en présence alternée ?

Distanciation sociale oblige, il n’est pas toujours envisageable d’accueillir l’ensemble des collaborateurs sur site. Certaines entreprises comme Néo-Soft ont choisi la flexibilité : “le télétravail reste de vigueur pour le moment et le retour des salariés s’effectue progressivement sur la base du volontariat, à l’exception des projets qui nécessitent notre présence sur site.” Pour plus de visibilité, n’hésitez pas à mettre en place un fichier Google Sheets (ou autre support) de présence sur site à remplir régulièrement par vos collaborateurs

Interroger et rassurer sur le retour au travail

Il est important de ne pas oublier que chaque collaborateur est différent. Lorsque certains ont hâte de retrouver leur environnement de travail, d’autres peuvent être très inquiets. Crainte d’une nouvelle vague, des transports ou encore de la proximité humaine, les raisons peuvent être nombreuses ! Faites savoir à vos collaborateurs que vous les écoutez et les comprenez ! 

L’humain au cœur de toutes les attentions ! 

Au milieu de toutes ces nouvelles mesures, il est parfois difficile de s’y retrouver. Une fois la frénésie de l’organisation et de l’état d’urgence passée, il est temps de prévoir le retour au travail sur le long terme. Et sur ce point, les professionnels des ressources humaines sont tous sur la même longueur d’onde : l’humain reste la priorité ! 

Il ne faut pas oublier qu’avec le confinement, bon nombre de salariés s’interrogent aujourd’hui sur le sens de leur travail, voire même de leur vie en général, tout ceci accompagné de questionnements sur l’avenir. C’est pourquoi l’accompagnement psychologique n’a jamais été aussi important : il faut les écouter, les rassurer, les réengager, et surtout, recréer du lien !

Tout ceci passe par des moments d’échanges, différentes introspections et remises en question comme nous le confie Wafa Abda, DRH chez Néo-soft : “Nous souhaitons tirer des leçons de cette crise, améliorer notre organisation et nous fixer de nouveaux objectifs en conservant l’humain au cœur de nos préoccupations”.

Les craintes des DRH face à ce retour au travail

La contamination

Qui dit retour au travail, dit augmentation des contacts et interactions, ce qui accroît inexorablement les risques de contamination si les règles sanitaires ne sont pas correctement suivies. Tatiana Duris, Assistante RH chez Auchan nous raconte : “la première chose que je crains c’est qu’un de nos collaborateurs soit identifié comme malade et que l’on s’aperçoive qu’il a contaminé ou potentiellement contaminé la moitié de l’entrepôt. Ce qui nous contraindrait à le fermer en partie voire en totalité. Je sais pertinemment que si cela arrive, tout un dispositif devra être mis en œuvre, il y aurait des personnes à confiner, créant de l’inquiétude et de l’anxiété pour l’ensemble de l’entreprise.

Le reconfinement

Il s’agit de la crainte ultime des RH et entreprises car cela provoquerait un nouvel arrêt de l’activité, avec toutes les problématiques qui vont avec. “Si d’ici quelques semaines, nous subissons un reconfinement avec à nouveau du télétravail complet et des effectifs réduits, je sais que cela risque d’être compliqué et pénible pour nos salariés. Cela créerait un effet de va-et-vient : nous étions en télétravail, nous sommes revenus seulement depuis quelques semaines et là, il faut déjà revenir au point de départ. Un tel évènement générerait une fatigue et un stress difficiles à assumer pour beaucoup de nos salariés.” Thierry Legrand, DRH chez Prysmian.

L’incertitude

Entre impossibilité de se projeter sur le long terme tant que l’épidémie perdure et crainte de l’avenir, il est tout à fait normal que la période actuelle génère ce type de sentiment. Lydie Breton l’explique ainsi :Gérer un pic de stress et finalement revenir à la normale, ça, le corps sait le faire, le mental aussi. Mais nous ne vivons pas un retour à la normale, nous vivons un déconfinement. Il y a encore beaucoup de questionnements sur la sécurité des emplois, sur la façon de faire son travail, sur la santé, sur le fait que cette pandémie reviendra peut-être. Il y a un côté très anxiogène dans la gestion de cette incertitude.”

Cependant, au milieu de ces craintes parfois omniprésentes, certains préfèrent y voir aussi une possibilité de changement. C’est le cas de Nathalie Levy-Lafon, DRH chez Chantelle France : “il serait dommage qu’on ne tire pas suffisamment les enseignements de cet épisode très riche en apprentissages. Il ne faudra pas repartir comme avant mais faire mieux en se servant de ce qui s’est passé pour challenger et améliorer nos modes de fonctionnement.

Ainsi, que ce retour au travail se fasse progressivement ou que vous soyez encore en plein préparatifs, il est nécessaire de garder en tête que celui-ci n’a rien d’habituel. C’est pourquoi la communication et l’humain doivent être au cœur de votre stratégie : “Chacun doit (re)trouver sa place. Cela va se faire petit à petit, nous avons besoin de nous adapter à un nouveau mode de fonctionnement.”  – Aurélie Perret, DRH chez Synomia

Découvrez la 3e et dernière partie de cette série : Ressources Humaines & Covid-19 : que nous réserve l’avenir des RH ?.

Ce sujet vous intéresse ?
Découvrez le replay de notre conférence
Comment envisager sereinement le retour au travail dans un environnement incertain ?”