Rendre le télétravail ergonomique, c'est la mission d'Antoine Courcoux, psychologue du travail et ergonome.

Antoine Courcoux, psychologue du travail et ergonome chez Moodwork, partage aujourd’hui avec nous les risques qu’implique un mauvais environnement de travail sur la santé des salariés et nous donne des conseils à suivre pour adopter les bons gestes en télétravail.

On le sait aujourd’hui, de nombreux métiers permettent finalement de travailler à domicile. Cependant, certains risques y sont aussi associés. Ces risques se divisent en deux catégories :

  • Les risques psychosociaux tels que l’isolement ou la fatigue.
  • Les risques physiques liés à un mauvais environnement de travail ou à une mauvaise posture.

Dans la catégorie des risques physiques, on retrouve les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Les TMS affectent les muscles, les nerfs, les vaisseaux sanguins, les ligaments et les tendons.
La pandémie du coronavirus a obligé beaucoup d’entre nous à commencer le télétravail, souvent dans des conditions moins idéales. En l’absence d’un poste de travail adapté au domicile pour beaucoup, on constate une augmentation des douleurs potentiellement liées (TMS) au niveau :

Paradoxalement, 73% des personnes se disant « satisfaites » du télétravail sont celles qui ont eu le plus fort taux d’augmentation de douleurs physiques de type TMS.

Malgré cela, le télétravail correctement appréhendé pourrait largement limiter ces risques professionnels. Découvrez comment en suivant nos 5 prochains conseils !

Conseil n°1 : Un équipement adapté, c’est la clé d’un bon télétravail !

Tous les salariés pratiquant le télétravail doivent pouvoir bénéficier des mêmes normes que celles s’appliquant aux salariés présents sur leur lieu de travail. L’espace de travail et l’équipement doivent être adaptés aux besoins du travailleur. Cela signifie qu’il est important, si possible, de se munir d’une chaise réglable, d’un bureau, d’un clavier-souris, et d’un support PC réglable si besoin.

Conseil n°2 : Déplacez-vous fréquemment

Même si vous vivez dans un espace restreint, le fait de se déplacer d’un endroit à l’autre permet de changer de posture le plus fréquemment possible, ce qui aide à réduire les risques de TMS. Cela s’applique évidemment aux personnes en télétravail depuis un ordinateur portable et qui peuvent difficilement adopter les postures de confort. Dans le cas contraire, et si votre espace le permet, il est préférable d’aménager une pièce destinée au travail afin de mieux établir la distinction vie professionnelle / vie personnelle : la journée commence lorsque l’on entre dans la pièce et se finit lorsque l’on en sort.

Conseil n°3 : Prenez des pauses

Les pauses sont essentielles pour votre bien-être et ne doivent pas être négligées ! Cela peut sembler contre-productif, mais pour travailler efficacement, il faut savoir s’éloigner de son poste de travail momentanément, surtout lorsque vous êtes en télétravail. Les pauses permettent de se sentir mentalement et physiquement revigoré. Il est conseillé de faire une pause de 15 min toutes les 2 heures. Profitez-en pour vous déplacer et vous étirer : vous réduirez ainsi les risques liés à la station assise prolongée.

Conseil n°4 : Adoptez la bonne posture

Il n’y a pas de posture parfaite, la meilleure posture est celle qu’on ne garde pas très longtemps. Néanmoins il existe des postures de confort diminuant les risques de TMS. Si vous choisissez d’être assis à votre bureau et que votre chaise est amovible, il est conseillé d’ajuster la hauteur de l’assise de la chaise de manière à ce que l’angle de vos bras par rapport au bureau soit de 90°. Il faut aussi que vos poignets arrivent sur le bord de la table et que les pieds touchent le sol. Si la chaise n’est pas amovible, il est possible d’ajuster en ajoutant des coussins. Il est aussi important d’avoir le haut de l’écran d’ordinateur à hauteur des yeux et à une distance d’un bras pour éviter les tensions au niveau du cou.

Conseil n°5 : Créez un environnement de télétravail dans lequel vous vous sentez bien

Limitez le bruit

Dans l’idéal, le bruit autour de vous ne devrait pas dépasser 50 décibels (ce qui correspond au niveau suffisant pour pouvoir passer un appel téléphonique). Pour les personnes vivant en milieu urbain, avoir une paire d’écouteurs ou un casque antibruit peut étouffer de nombreux sons désagréables. Vous serez ainsi plus concentré et éviterez une source de stress supplémentaire.

Optimisez l’éclairage

L’éclairage de la pièce ou de vos appareils électroniques est tout aussi important pour que le corps ne produise pas d’énergie inutile. Idéalement, il faut se placer dans un angle perpendiculaire à une fenêtre afin de ne pas être gêné par la réflexion du soleil s’il y en a une. Il est également important de ne pas avoir un contraste trop fort entre l’extérieur et votre écran. Pour éviter cela, activer la détection de la luminosité de l’ordinateur est une bonne solution !

Végétalisez votre espace de télétravail

L’ajout de plantes au sein de la pièce peut avoir un impact très positif sur l’impression générale de votre nouvel espace de travail. Il a été prouvé que les plantes stimulent de manière positive l’humeur, améliorent la mémoire et augmentent la productivité – trois choses importantes pendant une journée de travail.

Et pour ce qui est du travail en pyjama ?

Il n’y a pas de bonne réponse ! Cette pratique est vraiment propre à chacun. Pour certaines personnes, ne pas se préparer peut avoir un impact négatif sur la productivité et les habitudes de sommeil car ce rituel permet de rentrer dans sa journée de travail. La raison ? La limite entre vie pro et vie perso est alors plus difficile à distinguer.

Pour d’autres, c’est aussi une bonne manière de se sentir confortable au travail.

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !