Selon une étude menée par OPP dans 9 pays européens, 85% des salariés estiment être confrontés à des situations de conflit au travail. De plus, la crise sanitaire actuelle bouscule notre manière de travailler. Cette nouvelle organisation du travail improvisée ainsi que le stress ambiant peuvent être sources de tensions au sein des équipes. Pour vous aider à traverser cette période très particulière et apaiser les tensions, voici quelques conseils.

Que faire lorsque l’on est impliqué dans un conflit au travail ?

Il arrive de ne pas s’entendre avec un collègue, son manager, ou un client. Pour autant il est important de maîtriser vos émotions pour diminuer l’impact sur votre travail ou votre moral, et pour que toute l’équipe n’en pâtisse pas. 

Agissez à froid

Si un collègue est l’auteur d’un comportement qui vous déplait fortement, que vous apprenez qu’il a fait une erreur ou lancé une rumeur, prenez le temps de vous calmer et de réfléchir à ce qui vous a déplu, et pourquoi. Si l’autre est en tort, alors vous pourrez lui dire. Si à l’inverse vous vous apercevez que votre colère est due à des causes extérieures (problèmes familiaux, mauvaise nuit…) ou que vous êtes en faute, détendez-vous ou excusez-vous. 

Expliquez-vous calmement

Si après un petit travail d’introspection vous estimez avoir subi un tort ou que vous avez des reproches à faire, allez voir la personne impliquée dans ce conflit au travail et expliquez vous dans le calme et avec clarté. Moins vous hausserez le ton, plus vous serez écouté et entendu. Exposez les raisons de votre colère, en parlant des tenants et des aboutissants des actes/paroles que vous estimez répréhensibles.

Parlez des actions et du ressenti plutôt que de la personne

Reprochez des actions plutôt que des traits de caractère. Plutôt que de dire « tu me déçois », dites « je suis déçu de ce comportement ». Utiliser le “je” plutôt que “tu” évite le ton accusateur. De même, parlez de votre ressenti. L’autre sera plus propice à se mettre à votre place et à vous comprendre si vous expliquez l’impact que ça a sur vous. 

Dans le cadre d’un conflit au travail , épargnez le reste de l’équipe

Pour éviter que le conflit atteigne l’équipe, évitez de demander aux autres de prendre parti, de rejeter votre colère sur eux, ou de refuser tout contact avec eux pour ne pas voir la personne avec qui vous êtes en conflit au travail. Si une faute grave a été commise, vous pouvez bien-sûr demander l’avis de vos collègues et faire remonter l’information.

Que faire lorsque l’on assiste à un confliau travail ?

Le conflit au travail se répercute souvent sur les autres. Voir ses collègues se disputer ou s’éviter n’est jamais agréable. Cela instaure un climat de tensions qui peut impacter l’ensemble de l’équipe. Il peut être difficile de savoir comment réagir quand on est spectateur d’un conflit au travail. 

N’intervenez pas

Si vous surprenez des collègues dans une situation de conflit au travail, ne vous immiscez dans la conversation. Tenez vous à l’écart et faites leur confiance pour gérer leur malentendu. Vous pourrez leur parler plus tard, à froid. Bien entendu, si vous surprenez des actes de violence physique ou psychologique, faites directement remonter l’information à vos supérieurs hiérarchiques. 

Éviter de prendre parti

Cela ne fera qu’augmenter les proportions du conflit. Essayez de vous mettre à la place de chacun pour comprendre leur point de vue. Vous pouvez discuter individuellement avec les personnes concernées, leur proposer de vous confier ce qu’il se passe. Mais si vous en écoutez un, écoutez toujours les autres pour avoir un point de vue objectif. 

Proposez à vos collègues une réunion pour faire le point

Si les situations de conflit au travail sont nombreuses et récurrentes, il y a peut-être une raison à cela. Mais à chaque problème, une solution. S’il y a un problème concernant l’ambiance au sein de l’équipe, faites un brainstorming sur comment l’améliorer. Organisez des afterworks, faites une activité ensemble, apprenez à mieux vous connaître… Peut-Être que les tensions sont dues à d’autres problèmes comme un stress ambiant, un défaut de communication, sur lesquels il faudra travailler. 

Ne forcez pas l’entente

Il arrive que deux personnes ne s’apprécient pas. C’est humain. Dans ce cas, n’essayez pas de forcer l’entente. Vous n’aimeriez pas qu’on vous oblige à feindre l’amitié avec quelqu’un dont le caractère ne correspond pas au vôtre. 

Il peut être plus judicieux de chercher un compromis plutôt que de forcer son point de vue : il est important d’expliquer les raisons de votre réaction pour éviter les interprétations tout en cherchant à comprendre l’autre. Cela évite toute frustration des deux côtés !

Conflit au travail ou ailleurs : toujours remettre les choses en contexte

Que vous soyez acteur ou spectateur d’un conflit au travail, remettez toujours les choses dans leur contexte : quelle est la fréquence et l’ampleur du ou des conflits ? quelles en sont les causes ? une faute grave a-t-elle été commise ? Soyez patient en cas de petit conflit ponctuel, agissez s’il s’agit de conflits récurrents et/ou de grande importance. 

Se former à la communication non violente peut aussi être une excellente solution !  Découvrez le replay de notre conférence en ligne à ce sujet !

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork