La marque employeur est une stratégie marketing mettant en avant les valeurs, la réputation ou la culture d’entreprise. Son objectif est de rendre l’organisation attractive pour attirer des candidats à recruter. Selon une enquête de LinkHumans, 33% des candidats refuseraient un emploi dans une société ayant une mauvaise réputation, quel que soit le supplément de salaire proposé. La marque employeur est devenue un moyen efficace pour promouvoir son entreprise et recruter les meilleurs profils, mais comment se développe-t-elle ?

 Les cibles de la marque employeur

Les personnes visées par cette stratégie sont généralement externes à l’entreprise, notamment les potentiels candidats et les demandeurs d’emploi. Les salariés de l’entreprise sont également concernés par cette stratégie marketing puisque ce sont les individus les plus à même de représenter l’image de l’entreprise et, indirectement, la marque employeur.

 Qui participe à cette stratégie ?

Le service RH

Développer la marque employeur est de la compétence du service RH. C’est notamment par le recrutement que la marque employeur sera mise en avant aux yeux des candidats car ils pourront avoir une idée du fonctionnement de l’entreprise et de sa culture.

Le service communication

Le service communication fait également partie de cette stratégie car il participe à véhiculer des informations ainsi que l’image de l’entreprise, tant au niveau externe qu’interne.

 Quels moyens et outils pour développer la marque employeur ?

La présence en ligne : site internet et réseaux sociaux

La marque employeur est un sujet très actuel puisqu’elle se diffuse facilement, notamment à l’ère du numérique et d’internet. De nos jours, il est donc facile de s’informer sur une entreprise et sur son actualité ce qui permet aux personnes d’avoir une première image de l’entreprise. Selon l’enquête de LinkHumans, 83% des embauches commencent par une recherche en ligne de l’entreprise sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, etc.), les offres d’emplois ou le site de l’entreprise.

QVT, méthodes de recrutement et autres moyens de développer la marque employeur

Certaines entreprises utilisent des méthodes complémentaires afin de valoriser au mieux leur marque employeur. Ces méthodes peuvent prendre plusieurs formes comme des business games dans le recrutement, la Qualité de Vie au Travail (télétravail, équilibre vie professionnelle et personnelle, avantages sociaux, etc.) ou la communication sur des réseaux actifs et attractifs pour communiquer sur l’actualité de l’entreprise et sur ce qu’elle a réalisé. D’autres moyens existent, mais l’objectif reste le même, à savoir : conquérir un maximum de candidats et de salariés pour permettre à l’entreprise de garder une image positive au sein de la société.

Les points de vigilance de la marque employeur

Conserver une image positive

Selon l’enquête de LinkHumans, 84% des employés envisageraient de quitter leur entreprise vers une autre ayant une meilleure réputation. Ce constat indique qu’il parait évident de travailler sa marque employeur et d’entretenir l’image de la marque en mettant en avant ce qui est le plus valorisable.

Fidéliser les publics attirés

Bien que la marque employeur puisse être une source de motivation pour travailler dans une entreprise, il semble important de se demander si la marque employeur permettrait une meilleure implication et engagement de la part des salariés à long terme.

La transparence de la communication 

Il est fondamental de faire attention sur l’écart entre ce qui est dit et ce qui est réel. Pour éviter tout décalage, il faut que la personne se retrouve dans ce qui lui a été proposé au départ. Les conséquences positives de la marque employeur ne peuvent être atteintes que s’il existe une cohérence entre les discours attractifs de l’employeur et ses actes. 

Sur un marché en tension, la marque employeur devient un réel intérêt pour les entreprises afin de rester attractives aux yeux des candidats. Elle permet de renforcer l’image de marque et améliorer la vie quotidienne des collaborateurs. Aux vues des méthodes employées, il faut toutefois se demander : qui est réellement expert de cette marque employeur ?

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !

Autrice de l’article : Felana Ramaheninjatovo, étudiante en Master PSTO à l’Université Catholique de Lille