Vous vous apprêtez à changer de poste, d’équipe ou encore de locaux ?
Il est très probable que cette perspective vous inquiète et c’est tout à fait légitime. Le changement se définit comme la perte d’un existant connu pour un futur incertain (Autissier et Moutot, 2016). Ainsi, il sous-entend que vous deviez renoncer à un fonctionnement que vous connaissez et maîtrisez pour en apprendre un nouveau, non sans effort, dont vous ne pouvez pas être sûr des conséquences. Il est donc naturel que la perspective d’un changement en entreprise vous inquiète et vous questionne ! 

Cependant, les évolutions de la société et des modes de consommation, les améliorations techniques ou encore le contexte économique fortement concurrentiel sont autant de raisons qui poussent les entreprises à devoir s’adapter et donc à modifier leur organisation. 

Comment faire pour vivre le plus sereinement possible une période de changement en entreprise ?

Malheureusement, il n’y a pas de recette magique mais les chercheurs qui travaillent sur le sujet ont identifié de nombreux facteurs qui peuvent influencer la façon dont vous allez vivre un changement. Ces facteurs peuvent renvoyer à la façon dont le changement va être porté par votre entreprise, par exemple par la co-construction.

D’autres facteurs d’influence vont être plus individuels, c’est-à-dire qu’ils sont davantage liés à votre façon de recevoir le changement. C’est le cas notamment de la régulation émotionnelle. 

La régulation émotionnelle

James Gross, professeur de psychologie à l’université de Stanford spécialisé dans l’étude des émotions, définit la régulation émotionnelle comme une tentative de maîtriser et de contrôler ses émotions. La régulation émotionnelle renvoie donc à toutes les stratégies que vous mettez en place (volontairement ou non) pour influencer l’intensité, la durée et la nature de vos émotions. Cette compétence participe à ce que l’on nomme plus généralement l’intelligence émotionnelle. 

Plusieurs études en psychologie montrent qu’il existe un lien entre l’intelligence émotionnelle et la facilité à aborder le changement. Par exemple, dans une étude publiée en 2004, Vakola et son équipe ont observé que les individus doués d’une plus grande intelligence émotionnelle réagissent plus positivement aux changements en entreprise. 

Quelques stratégies de régulation émotionnelle pour aborder le changement en entreprise

Voici deux exemples de stratégies de régulation émotionnelle qui pourront vous permettre de vivre plus sereinement une période de changement en entreprise :

1. La réévaluation cognitive 

Probablement l’une des stratégies de régulation émotionnelle les plus efficaces, la réévaluation cognitive consiste à modifier l’interprétation de la situation à l’origine de l’émotion ressentie, par exemple un changement en entreprise. Ainsi, si vous ressentez de la peur à l’idée de l’évolution de votre poste, parce que vous serez amené à effectuer des tâches que vous ne maîtrisez pas encore, tentez de voir la situation sous un autre angle : effectuer ces nouvelles tâches vous permettra de gagner en compétence et pourquoi pas de postuler sur ce poste auquel vous rêvez depuis plusieurs années !

2. Le partage émotionnel

Une autre stratégie efficace pour réguler ses émotions consiste à en parler. Amis, famille, collègues, peu importe du moment que vous vous sentez en confiance. De plus, le partage émotionnel permet de renforcer les liens sociaux !

Évidemment, vos capacités de régulation émotionnelle ne suffisent pas à elles seules à expliquer votre comportement face à un changements en entreprise. Néanmoins, être capable de travailler sur vos émotions contribue au développement d’attitudes positives pendant ces périodes parfois difficiles. 

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvre Moodwork !

Bibliographie

Sur le changement en entreprise

Sur la régulation émotionnelle

  • Gross, J. J. (1998). The emerging field of emotion regulation: An integrative review. Review of general psychology2(3), 271-299.

Sur le rôle des émotions dans le changement en entreprise

  • Vakola, M., Tsaousis, I., & Nikolaou, I. (2004). The role of emotional intelligence and personality variables on attitudes toward organisational change. Journal of managerial psychology19(2), 88-110.