La bienveillance au travail ne cesse de faire parler d’elle depuis de nombreuses années. A trop se démocratiser, ne perd-t-elle pas de sa valeur ?

La bienveillance a bel et bien le pouvoir d’apaiser l’ambiance dans la sphère professionnelle ainsi que de booster le bien-être et l’épanouissement des collaborateurs.

Ce qui est difficile en revanche, c’est que la bienveillance est un concept qui peut paraître flou dans son application car il implique un réel engagement émotionnel. Pour apporter de la bienveillance au travail, il s’agit de connaître la valeur de cet engagement mais aussi de savoir comment le mettre en place.

Pourquoi est-elle importante ?

  • Être bienveillant avec ses collègues, c’est permettre à chacun de se réaliser dans son travail, de trouver sa place dans l’équipe, de faire savoir à l’autre qu’il peut compter sur vous et que vous pouvez l’épauler dans ses tâches. Ces éléments participent à créer des échanges paisibles, seront sources de motivation ainsi que de réels facteurs de protection à votre travail.
  • Être bienveillant avec son supérieur, c’est le considérer de la même manière dont vous vous considérez : c’est-à-dire, embauchés par une entreprise et oeuvrant pour son expansion et sa longévité. La reconnaissance de la réussite et la valorisation du travail ne doivent pas seulement provenir d’en haut : il est important de recevoir du soutien des personnes avec lesquelles nous travaillons quelle que soit leur position hiérarchique. De même, c’est aussi admettre qu’ils ont, comme tout un chacun, leurs obligations et leurs préoccupations et qu’ils n’occupent pas un poste dans une tour dorée.
  • Enfin, la bienveillance au travail doit commencer par une bienveillance dirigée vers soi. Les spirales négatives de l’autocritique, de la dépréciation et du jugement envers soi-même n’entraînent bien souvent que des relations toxiques et un mal-être permanent. Au contraire, se porter de l’attention et s’estimer permet aussi à l’autre de l’être avec soi !

Comment être bienveillant ?

  • Faire preuve d’indulgence. Veillez à exprimer vos inquiétudes de manière positive au lieu de les communiquer de manière brute et pouvant nourrir une dispute inutile.
  • Faire preuve de considération. Chacun a ses exigences à respecter, son travail à mener, sa famille à s’occuper. Faire preuve de bienveillance c’est considérer tous ces facteurs et plus seulement un acte isolé qui pourrait mettre les feux aux poudres.
  • Porter de l’attention aux autres. La bienveillance réside aussi dans l’attention que l’on porte à l’autre. Faire attention aux expressions faciales, aux gestes, aux besoins et aux commentaires spontanés des individus, aide à comprendre leurs désirs et leurs ressentis et donc, favorise les interactions.

Plus que de simples astuces pour le mieux vivre ensemble, la bienveillance s’ancre dans notre manière d’être et d’interagir avec autrui. L’absence de reconnaissance et de solidarité des managers et des collègues fait partie des principales sources de stress. Alors, qu’attendez-vous pour être responsable (à votre échelle) du bien-être sur votre lieu de travail ?

Source : Etude Deloitte, 2017

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !