Andrew Salter définit l’assertivité comme « la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres ».

L’assertivité est donc une forme d’affirmation de soi dans le respect de l’autre. Cette compétence peut tout à fait se travailler ! C’est pourquoi les RH et managers doivent encourager l’assertivité chez leurs collaborateurs. Leur apprendre à s’affirmer davantage leur permettra de gagner le respect de leurs collègues, mais aussi de réduire leur stress, ce qui leur donnera plus d’assurance dans leurs interactions avec les autres.

Qu’est-ce que l’assertivité ?

Il n’est pas toujours facile d’identifier un comportement assertif. Pourquoi ? La distinction entre l’affirmation de soi et l’agressivité est parfois subtile. Définissons ces deux comportements afin de pouvoir les séparer clairement :

L’assertivité, basée sur l’équilibre

Les personnes assertives cherchent et créent des scénarios gagnant-gagnant, elles visent le compromis plutôt que la persuasion. Elles comprennent l’intérêt de faire connaître leurs besoins et leurs convictions mais leur fierté n’est pas mise à mal si leur solution n’est pas celle qui l’emporte. Confiantes et sûres d’elles, ces personnes abordent les situations avec objectivité et sont donc capables de communiquer clairement et de relever les défis sans trop de stress.

L’agressivité, basé sur la victoire

Un comportement agressif, en revanche, est basé sur la victoire. Les personnes agressives font ce qui est dans leur propre intérêt, sans tenir compte des droits, des besoins, des sentiments ou des désirs des autres.

Ainsi, un manager qui place une pile de travail sur le bureau d’un collaborateur l’après-midi avant qu’il ne parte en vacances, et qui exige qu’il soit fait immédiatement, est agressif. Le travail doit être fait, mais en le confiant à un moment inopportun, il ne tient pas compte des besoins et sentiments de son interlocuteur.

Répondre à l’agressivité par l’assertivité

Si l’on reprend le scénario ci-dessus, le point d’équilibre entre la passivité (ne pas s’affirmer suffisamment) et l’agressivité (être hostile) peut être atteint si le salarié informe son supérieur que le travail sera fait, mais seulement après son retour de vacances. En faisant valoir ses propres droits tout en reconnaissant le besoin de son supérieur que le travail soit fait, il fait alors preuve d’assertivité.

Quels sont les avantages de l’assertivité sur le lieu de travail ?

La transparence

Certaines idées reçues conduisent à croire que les personnes assertives ne veulent faire les choses qu’à leur manière et sont dominantes.  Or il n’en est rien ! Si quelqu’un est assertif, il ose donner son avis, mais il tient également compte de celui des autres. C’est donc un grand avantage de travailler avec des salariés assertifs :  ils sont clairs sur leurs besoins, savent donner leur avis sans l’imposer et connaissent leurs propres limites.

La fiabilité et l’honnêteté

Un autre avantage de l’assertivité est qu’elle peut être gage de fiabilité. Des salariés assertifs ne disent pas « oui » à une mission s’ils ne peuvent pas la réaliser. Ils osent également donner leur avis lors des réunions. Il peut sembler avantageux que tous les salariés manifestent leur accord pendant une réunion, mais il est préférable que quelqu’un dise immédiatement qu’il n’est pas d’accord avec la décision prise, plutôt qu’un désaccord caché cause des problèmes par la suite. Il est important que les salariés puissent dire honnêtement ce qu’ils veulent, ce qu’ils peuvent faire et qu’ils osent dire « non » quand c’est nécessaire.

Un stress amoindri

Ne pas oser exprimer son opinion peut provoquer du stress. Lorsque le stress s’accumule, il y a des risques pour la santé des salariés. En tant que DRH ou RH, vous espérez naturellement pouvoir empêcher ces situations. L’affirmation de soi sur le lieu de travail est donc d’une grande importance pour le bien-être de tous les collaborateurs.

Comment développer l’assertivité de vos salariés plus assertifs sur leur lieu de travail ?

Voici quatre conseils à communiquer à vos salariés pour qu’ils puissent gagner en assertivité.

Conseil n°1 : Exprimez vos besoins en toute confiance

Pour donner le meilleur de soi, il faut connaître ses priorités et faire en sorte qu’elles soient respectées. Au travail, faire des concessions c’est bien et normal. Cependant, il est important d’établir où sont ses propres besoins tout en faisant attention de ne pas sacrifier les besoins des autres.

Conseil n°2 : Soyez attentif à votre façon de parler

Beaucoup de personnes utilisent des chemins détournés dans leur manière de communiquer. Naturellement, l’être humain a tendance à essayer d’adoucir ses demandes ou ses exigences. Cependant, des phrases comme « Je devrais être capable de… » marquent l’incertitude. L’assertivité privilégiera des formulations telles que « Je ne suis pas capable de, mais je peux… ».

Conseil n°3 : Soyez positif !

Il est important que vos salariés s’expriment, même sur leurs difficultés. Toutefois, cela doit être fait de manière constructive et sensible.

Conseil n°4 : Apprenez à dire non

Dire « non » est difficile, surtout lorsqu’une personne n’a pas l’habitude de le faire. Il est vital de rappeler à vos salariés qu’ils sont en droit de le faire lorsque c’est nécessaire pour protéger leur temps et leur charge de travail. Connaître leurs propres limites et la quantité de travail qu’ils sont capables d’assumer les aidera à gérer leurs tâches plus efficacement et à développer leur assertivité. Cependant, lorsqu’ils doivent dire « non », il est important qu’ils soient dans la proposition de solution ou, a minima, dans une posture ouverte à la proposition de solutions qui conviennent à tout le monde.

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !