Le calcul de l’engagement a fait son apparition récemment au sein des entreprises. Cette donnée vise à mesurer le ressenti des collaborateurs. En cela, il devient une source d’influence de plus en plus importante dans la mise en place des politiques RH qui amélioreront la qualité de vie au travail des sondés. Parmi les différents facteurs de l’engagement, vecteurs de bien-être, celui du “sens” se révèle être le facteur crucial. En effet, la quête de sens est une dynamique sociétale d’actualité qui se répercute aussi dans la sphère professionnelle. Mais, en quoi le sens au travail est-il utile aux entreprises ?

Faire adhérer les collaborateurs aux projets de l’entreprise

Une ligne directrice clairement définie autour d’idées concrètes et régulièrement relayée, ne peut que permettre au collaborateur de s’investir pleinement dans les objectifs de l’entreprise. De même, en y retrouvant ses valeurs, ses compétences et ses intérêts, le collaborateur peut réellement s’identifier aux aspirations de son entreprise et ainsi, s’épanouir professionnellement. Il faut donc que les projets investis aient du sens à ses yeux.

Porter de la reconnaissance aux salariés pour donner du sens au travail

Porter de l’intérêt au travail et aux résultats de chaque collaborateur leur alloue un retour sur l’investissement fourni. Ainsi, ils seront rassurés quant au fait qu’ils jouent bel et bien un rôle au sein de la société (pas de sentiment d’inutilité), qu’ils s’inscrivent en plein coeur des attentes de leurs directions et, leur permet de savoir que leur travail n’a pas été réalisé pour rien. La reconnaissance stimule le développement du potentiel du collaborateur, ce qui lui allouera les ressources et l’énergie nécessaire pour atteindre des buts toujours plus ambitieux. Le travail que réalise le collaborateur doit avoir du sens !

Faciliter la pratique managériale

Il est important de créer un cadre cohérent dans lequel les collaborateurs peuvent se retrouver et donc s’engager. Le manager n’a pas pour vocation de décider, mais plutôt de fédérer et de savoir créer une équipe soudée autour d’un objectif commun et partagé de tous. Un collaborateur ne peut être engagé envers une entreprise si celle-ci se montre injuste ou si ses décisions sont illogiques. Le manager doit donner un sens au travail collectif. Attention cependant, il doit maintenir un juste équilibre entre le collectif et l’individuel !

En conclusion, ces trois idées reprennent les différentes facettes du mot “sens” à savoir :

  • la signification (la valeur du travail),
  • l’orientation (les buts à poursuivre),
  • et l’effet de cohérence (entre ce que le collaborateur est et ce qu’il fait).

Grâce au sens trouvé au travers du travail, l’engagement peut se construire sur des fondations solides et être un réel bénéfice tant pour l’entreprise, que pour le collaborateur ! 

Le bien-être de vos salariés est une priorité ? Découvrez Moodwork !